la Foule s'exprime

Et si on allait marauder tous ensemble?



 

Je me souviens de l’époque ou j’étais encore étudiante. Il y avait toujours ce sans-abri assis sur les marches du métro (Gare de Lyon) à qui je souriais, ou pas, selon mon humeur, et avec qui j’échangeais un regard qui voulait dire  « je sais que tu es là, je te vois et tu ne m’es pas invisible », à qui je donnais une pièce, de la nourriture au gré du temps et des envies. Il est vrai que lorsque je ne le voyais pas je me disais, tiens « Monsieur X» n’est pas là, il a dû s’en sortir, et quelques jours plus tard, je le revoyais assis à sa place. Le sans-abri n’a jamais de répit. Je n’ai jamais osé lui parler pour lui demander ne serait-ce que son prénom…non par peur, mais par timidité.

Aujourd’hui je maraude et je remercie toutes ces personnes qui m’ont permis de dépasser tout cela et d’aller au delà de mes barrières en me montrant qu’échanger avec un SDF (Sans Domicile Fixe) était une chose des plus simples dès lors qu’on laissait s’exprimer toute l’humanité qui nous habite.

Il nous arrive à tous de passer devant un sans-abri. Pour certains, ils font désormais parti du paysage urbain, à force de les ignorer, ils ont fini par s’effacer. D’autres continuent à les voir en se demandant pourquoi ces femmes et ces hommes ont fait de ce bout de trottoir, de ce quai de métro ou RER, de ce banc, de ce pont, de cette cage d’escalier leur foyer, sans forcément trouver de réponse.

Nous passons à coté d’eux tous les jours, et pourtant il ne tient qu’à nous de faire en sorte qu’ils ne soient plus transparents. Il s’agit uniquement de faire preuve d’humanité. Une pièce, une viennoiserie, une bouteille d’eau, un sourire, un simple regard peut tout changer.

Face à la vision souvent insoutenable de ces êtres délaissés dans une société ou l’individualisme prime et prend une place chaque fois plus importante, certaines personnes ont décidé de venir en aide aux plus démunis en allant directement à leur rencontre à travers des maraudes.

 

Mais qu’est-ce qu’une maraude ?

Une maraude c’est le fait d’aller à la rencontre de personnes nécessiteuses afin de leur offrir un peu de nourriture, boissons, et surtout créer du lien social avec elles car laissées pour compte et vivant en marge de la société pour des raisons aussi multiples qu’il existe d’individus.

Lorsque vous échangez avec une personne SDF vous êtes surpris de constater que la rupture avec une vie dite « normale » tient à peu de chose… Une perte d’emploi, un divorce, une rupture des liens familiaux… Et voilà que ces personnes rentrent dans une spirale d’événements qui conduit à la rue. Un « no man’s land » privé de toute humanité. Il est plus que vital de créer et d’entretenir des liens avec eux en leur apportant un peu de chaleur humaine, une attention aussi minime soit-elle.

Il existe aujourd’hui plusieurs associations qui font des maraudes. Certaines sont actives tout au long de l’année telles que Maraudes Solidaires Bplus, Association Au Coeur de la Précarité, Association-amatullah Sadaqa, Au-delà des Maux, et bien d’autres encore qui font des opérations spécifiques en hiver et/ou pour le Ramadan uniquement.

 

Que font les associations de maraudes ?

Ces associations développent des actions à but humanitaire. Leur action première est de venir en aide aux nécessiteux quel qu’ils soient, sans distinction de couleur de peau, de religion ou origine. Les bénévoles confectionnent des paniers repas qu’ils distribuent aux sans abris. Le panier repas se compose en général d’un sandwich, une bouteille d’eau, un jus de fruit, un fruit, des gâteaux. Des vêtements qui proviennent de dons, des couvertures, des kits de froid (en hiver), et kits hygiène sont également offerts. Le nombre de paniers repas distribués par semaine oscillent entre 50 et plus de 150 selon l’association et ses moyens.

Ces associations fonctionnent en grande majorité grâce aux dons et aux bénévoles. C’est pourquoi il est important de soutenir ce genre d’initiative citoyenne, solidaire et humanitaire.

Maraudes Solidaire Banlieue Plus « acteur ou spectateur de la vie, à vous de choisir », réalise des maraudes tous les dimanches de l’année qu’il vente ou qu’il neige. Aujourd’hui, l’association Banlieue Plus via son pôle social comptabilise plus de 7500 repas depuis sa création en 2011 avec une équipe de 350 bénévoles dont 80 réguliers.

 

Cette association est coordonnée par Dalila, Saliha et leur équipe avec la participation de nombreux bénévoles « noyaux durs » régulièrement présents, ainsi que d’autres bénévoles qui se greffent au fur et à mesure des opérations lancées au cours de l’année. L’ambiance y est très conviviale, fraternelle et bon enfant grâce à, il faut le reconnaître, l’équipe coordinatrice qui met tout en place avant les dimanches, afin que la maraude se déroule pour le mieux. L’organisation et la logistique y sont quasi militaires. Tout est planifié pour répondre au mieux aux besoins de personnes isolées et coordonner les bénévoles pour la préparation des paniers repas. La distribution s’effectue dans différents secteurs de Paris (Gare Saint-Lazare, Opéra, Nation, Place de Clichy, Gare de Lyon, Bastille, Gare d’Austerlitz, Barbès-Goutte d’Or, Gare de l’Est et Gare du Nord).

Pendant ce Ramadan 2013, Maraudes Solidaires Banlieues Plus a lancé l’opération « Eté solidaire » car « la précarité ne prend pas de congés ». Les maraudes se dérouleront tous les week-ends (samedi et dimanche) durant le Ramadan Karim, afin de distribuer des paniers qui seront pour l’occasion plus garnis. L’objectif essentiel étant notamment de ne pas  rompre ces liens sociaux établis tout le reste de l’année.

Cette opération lancée en 2012 avait rencontré, à la grande surprise des organisateurs, un franc succès. C’est pourquoi, elle a été renouvelée suite aussi au retour plus que positif auprès des SDF. Elle a également suscité beaucoup d’intérêt de la part de bénévoles souhaitant, à l’occasion du Ramadan, être plus actifs  et solidaire dans le domaine humanitaire.

Cette année, une autre des ces associations a décidé d’agir non seulement sur la région parisienne mais également au niveau international. Il s’agit de l’Association Au Cœur De La Précarité (ACDLP) qui s’est lancé le défi de réaliser un tour du monde humanitaire, le Ramadan Trip, qui durera tout le mois de Ramadan 2013. Dans le cadre de ce projet, 3 membres de l’association vont ainsi parcourir, caméra au poing, 8 pays (Angleterre, France, Belgique, Espagne, Maroc, Niger, Soudan, Arabie Saoudite) en 30 jours afin de réaliser des actions de solidarité auprès des populations locales, en particulier des personnes isolées, âgées, aveugles, handicapées, des enfants en difficulté, des orphelins et des populations pauvres.

En Espagne par exemple, ACDLP viendra à la rencontre des sans-abris de Barcelone entre les 17 et 20 juillet. Grâce à une partie des dons récoltés, les membres d’ACDLP accompagnés de bénévoles locaux participeront à l’organisation d’un iftar géant en plein air au sein d’un des quartiers les plus populaires de la ville, le Raval. Cet événement sera l’occasion de collaborer avec treize autres entités formant le Groupe Interreligieux du Raval, et la Fondation Tot Raval. Une maraude en journée sera également organisée avec l’aide de jeunes Espagnols qui eux aussi ont décidé de ne plus rester spectateur de la détresse des sans-abris.

Dans le même temps à Paris, ACDLP réitèrera son action spéciale Ramadan de l’an dernier et assurera cette année encore la distribution de repas tous les soirs, à l’heure de la rupture du jeûne,  Rue d’Aubervilliers (quartier Stalingrad).

Enfin, ACDLP c’est aussi une équipe de 60 à 150 bénévoles réguliers qui agissent tous les jours de l’année en distribuant près de 1000 repas par semaine Boulevard Haussmann, à la Chapelle sous le métro aérien, à Stalingrad et à Jaurès.

 

L’Association-amatullah Sadaqa agit également aussi bien au  niveau national (principalement Ile-de-France) qu’à l’international. Les maraudes se font tout les mercredis, vendredis et samedis. Le mercredi et vendredi, la maraude commence à 20h à différents points de distribution tels que les métros Gallieni (Bagnolet), Croix De Chavaux (Montreuil), le foyer Bara (Robespierre), Père Lachaise, Bastille. Les distributions peuvent se dérouler jusqu’à sept à huit lieux différents. Les colis alimentaires sont des aides qui sont apportés aux différentes familles en difficulté se trouvant submergées par des fins de mois difficiles. Le contenu du colis peut nourrir toute une famille. Pour le Ramadan, Amatullah Sadaqa agira tous les jours.

Pour l’international, Amatullah agit dans différents pays africains (Maroc, Togo, Sénégal, Mali…) au sein d’orphelinats, dans la rénovation de puits et de sanitaires. Amatullah s’implique également au niveau de l’éducation en fournissant des cartables et fournitures aux jeunes enfants et dans l’aide à la mise en place de programme de rééducation alimentaire. Actuellement l’association se trouve en mission au Niger.

 

A vous de jouer!

Si vous souhaitez marauder en cette période de Ramadan et tout le reste de l’année, ne soyez pas timides et n’hésitez plus ! Rejoignez ces nombreuses associations en région IDF et en province !

Nous n’avons pas exposé les actions de toutes les associations sur le terrain néanmoins vous trouverez ci-dessous une liste de celles qui sont actives durant le Ramadan et le reste de l’année (la liste n’étant pas exhaustive, n’hésitez pas à commenter l’article afin d’informer le lecteur de l’existence d’autres associations) :

Maraudes Solidaires BPlus 

Ensemble Contre L’oubli

Association Au Coeur de la Précarité

Association-amatullah Sadaqa

Lumiere sur lumiere

Au-delà des Maux

Sos meite meite

Secours islamique

Chorba pour tous

 

Article signé par Ned pour Maraudes Solidaires Bplus, Associaton Amatullah-Sadaqa et par Najate pour ACDLP

Commentaires

commentaires




sep